Comment choisir les robes de demoiselles d’honneur (1/2)


Non classé / Tuesday, February 14th, 2017

Comme à peut prêt tout ce qui concerne l’organisation d’un mariage, il y a le point de vue de la mariée, et celui des autres parties concernées. Si les invités n’ont pas tellement leur mot à dire, et heureusement, les demoiselles d’honneur et témoins peuvent parfois avoir du mal à se positionner entre l’envie de faire plaisir… et la réalité des conséquences de choix de la future madame sur leur propre vie.
Aucun sujet n’est autant délicat que le choix des robes de demoiselles d’honneur. Parce que justement le choix implique plusieurs personnes. Souvent très différentes  !

Si vous êtes la mariée 

Tout d’abord toutes mes félicitations ! Et bon courage pour l’organisation de ce grand jour. Je sais que c’est parfois très stressant. J’ai donc quelques conseils pour vous aider à faire le choix épineux des robes de demoiselles d’honneur. CHOIX étant le mot clef. Je n’ai pas dit lettre de cachet. Parce que oui, vous allez devoir composer avec vos demoiselles d’honneur. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce qu’elles vont porter la robe. Pas vous. Elles doivent être à l’aise dedans, ne pas se sentir (trop ridicule) et trouver la bonne taille (si ce détail est important).

Par ou commencer ?

Le mieux est commercer par les questions suivantes : ou aura lieu le mariage, et quand. La saison et la région auront des conséquences sur le choix des robes. En été il faudra prévoir des tissus légers, si possible dans lesquels les demoiselles d’honneur ne risquent pas de transpirer à outrance. A l’inverse, si vous vous mariez en hiver ou au printemps ou encore à l’automne, il faudra chercher des tenues plus couvertes. Et pourquoi pas des gilets assortis. En tout cas une solution pour éviter de voir un troupeau de glaçons déambuler, le regard anesthésié par le froid. Les chaussures doivent également être logiques. Oui au talons ouverts en juillet. Mais pas pour avril. Mais nous aurons l’occasion de rediscuter des chaussures plus tard.

Le type de cérémonie doit également être pris en compte. Si vous mariez à l’église, il serait de mauvais gout d’avoir des témoins trop dénudées. Une simple étole peut suffire à rendre une robe légère plus pudique. Enfin, est-ce un mariage en ville ou un mariage à la campagne ? D’expérience, je sais que les talons ne sont pas réellement adaptés à la pelouse… D’ailleurs maintenant je préfère les talons compensés si le mariage à lieu en majorité à l’extérieur ou en pleine cambrousse. Le style des robes sera certainement à adapter au type de réception.

demoiselles-honneur-1000x0

Quelle robe ?

Voilà la véritable question ! Qu’est-ce que vous allez bien pouvoir leur mettre sur le dos à ces demoiselles d’honneur ? Trois choix sont à faire : la forme, la couleur et la longueur.

Si dans votre tête vous avez déjà une idée assez précise, il va falloir confronter cette envie avec la réalité de vos demoiselles d’honneur. Le jaune citron est une très belle couleur, mais pas forcement flatteuse pour toutes les carnations. Un bustier est un choix élégant, sauf si la poitrine est trop généreuse… La difficulté est souvent que, heureusement, tous les corps sont différents. Vous allez devoir trouvez une coupe qui mettra en valeur TOUTES  vos demoiselles d’honneur. Car le but est qu’elles soient jolies. Si !

Pour la couleur, en général, elle s’impose assez rapidement. Respecter un code couleur général. Sans tomber dans le monochrome absolu. Vous pouvez adapter un peu le ton en fonction des teins de vos amies.

Pour la forme, si vous rester classique il y a peu de risque d’erreur. Et puis vous pouvez choisir une couleur et laisser les demoiselles d’honneur avoir une petite variation en fonction de sa morphologie. Elles doivent être heureuses de porter cette robe. De toute façon, je vais vous le dire tout simplement, si elles n’aiment pas la robe, elles ont le droit de refuser de la porter. Ce sont vos demoiselles d’honneur, pas vos esclaves ! Et puis une témoin qui fait la tronche, ce n’est pas très joyeux…

A ce propos, voici une petite liste des erreurs diplomatiques à ne pas commettre :

Ne pas demander l’avis de vos témoins pour le choix de la robe

Demander à vos témoins de perdre du poids

Choisir une robe en sachant que vos témoins ne sont pas à l’aise dedans

Prendre une taille qui n’est pas la bonne

Reprocher sa morphologie peut pratique à une demoiselle d’honneur

Dire à vos témoins que leur avis ne compte pas

Imposer des chaussures à hauts talons si vos témoins ne savent pas marcher sur des échasses

Faire exprès de choisir des robes qui enlaidissent vos amies (oui, ça c’est déjà vu)

Aujourd’hui il existe des tonnes de boutiques en ligne ou trouver des robes de demoiselles d’honneur pour un prix raisonnable. Asos Wedding est très bien par exemple. Attention cependant à vous y prendre bien à l’avance pour être certaine d’avoir la robe dans toutes les tailles nécessaires. Enfin, pensez a faire des essayages avec les principales intéressées et à prendre le temps de dialoguer avec elles. Cela prend du temps ? Oui, mais rassurer vous, pour les housses de chaises, vous n’aurez pas besoin d’avoir le consentement de ces dernières ! Et puis si elles sont vos demoiselles d’honneur, c’est que vous êtes amies… alors autant le rester !

bridesmaids-605x340

Pour mon mariage, j’avais choisi la couleur et la longueur. On a beaucoup discuté avec mes témoins et on est tombées d’accords sur une teinte en particulier. Pour la forme, je les ai laissé libres de choisir. Elles ont chacune leurs gouts (qui n’étaient pas conciliables). Je me suis vite rendue compte que nous perdions du temps à vouloir mettre tout le monde d’accord sur UNE robe en particulier. Je sais bien qu’elles ne reporteront jamais leurs robes. Mais c’est le fruit d’un savant compromis !

Si vous aussi vous avez eu du mal à mettre vos témoins d’accord, ou si êtes en ce moment même à la recherche de tenue, n’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire !

A très vite !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *