Pourquoi tant de questions sur la grossesse ?


Non classé / Monday, June 12th, 2017

On dit souvent qu’il y  autant de grossesses que de bébés. Je pensais que cela était exagéré. Mais je suis bien obligée de reconnaitre aujourd’hui que je ne suis pas la femme enceinte au j’avais imaginé. Mes émotions ne sont pas celle que j’avais envisagé, les sensations sont très loin de l’image que je me faisais de la grossesse. Tout en étant très naturel en même temps. Comme une demie surprise. Ou un lointain échos.

bebeenjoue

Je suis très secrète. Encore plus qu’en temps normal. Les questions sur ma grossesse et sur mon bébé m’agacent au plus haut point. Je ne saurais pas vous dire pourquoi mais je le vis comme une véritable intrusion. Il faut dire que ce bouleversement est très personnel mais est en même temps très visible. Je ne suis pas du tout de celles qui rêvent d’une fête pré-natale avec de ballons et des gâteaux. En fait, je serais même très embêtée si on m’en faisait la surprise. Je n’aime pas non plus qu’on me touche le ventre. Ni qu’on me demande même comment on va s’organiser pour la suite. Je deviens même rapidement boudeuse et maladroite. Je sais bien que notre entourage est heureux. Mais d’une certaines manière, cela m’échappe. Je trouve que ce bonheur est presque déplacé. Personne n’est concerné par l’arrivée de ce bébé en dehors de nous. Nous l’avons fait, je le porte et nous allons l’aimer et l’élever… Alors pourquoi tant d’hystérie autour de cette naissance ? Ce n’est pas comme si ce bébé allait changer leurs vies. C’est notre petit miracle dans notre vie.

J’en ai discuté autour de moi avec d’autres futures mères ou des copines qui sont déjà maman. Je n’ai trouvé personne pour partager mon point de vue. Toutes ont partagé avec plaisir les informations sur la grossesse, les échographies, la liste des prénoms … C’est étrange mais  même j’ai beaucoup de ma là même donner la date prévue pour l’accouchement. Alor s donner le sexe et le prénom … IMPOSSIBLE.

Je sais que mes réactions peuvent vexer certaines personnes, ou en agacer d’autres. Mais j’ai profondément le sentiment que  la société concède les utérus comme des « biens communs » et que nous ne sommes que les « mules » du bonheur du plus grand nombre. On nous juge, on nous donne des conseils qui sont en fait des ordres dissimulés. Et surtout lorsque que nous répondons « nous préférons garder les secrets », il y a parfois cette phrase terrible qui arrive : « mais enfin quand même, on a bien le droit de savoir ! ». Et bien non en fait. Personne n’a de droit sur cette grossesse et cet enfant. Et cette autre : « oui mais enfin, à moi tu peux me le dire ». Au nom de quoi ?

Mon point de vue est assez simple : la grossesse est un miracle. C’est magique. Plus on m’explique comment l’enfant se développe plus je trouve cela magique. Alors pourquoi gâcher la magie ? L’enfant à doit à ses secrets. Il a le droit d’arriver neuf sur cette terre. Sans aucune projection de la part de l’entourage. Le sexe est-il si important ? Le prénom aussi ? Laissons les bébés être qui ils sont pour eux même. Tout le reste n’a aucune importance. Donnons leur le droit d’être pleinement eux, calmement, sereinement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *